Coeur de mère

anne Histoire de femme, Poésie Laisser un commentaire

Une longue larme longe ma joue
Descend dans mon cou et sillonne mon cœur

Froid de douleur

Après l’enfantement, l’affrontement
Après l’impuissance, la désespérance

Noyée dans ma souffrance, je m’enfonce
Face à face avec l’insouciance

Mes entrailles pétrifiées
Me laissent glacée au sommet de l’effroi
Peur de tomber au fond de moi

Ne plus comprendre et perdre le contrôle sur ce jeu de rôle

Devant mon petit géant aux pieds d’argile
Mon amour est si grand et si fragile

À la croisée des chemins
Je lâche doucement sa main
Mort dans mon âme, je le laisse aller
Vers son destin

Douleur dans mon ventre, toujours je t’aimerai



Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *