Éditorial - Mars 2020 - Pause-Vie

Éditorial – Mars 2020 -Pause-Vie

anne Culture, Histoire de femme, Mieux-être, Solidarité féminine Laisser un commentaire

Le temps d’une transformation

Pause-Vie commence l’année 2020 sous le signe de la transformation. Cette nouvelle édition vous présente : Histoires de femmes. Des parcours féminins qui sauront vous donner le goût de vous brancher à la source de votre créativité. Tout un monde de possibilités habite le coeur de la féminité et les pages qui suivent vous dépeignent des pionnières sur ce chemin de liberté.

Elles sont des pionnières, car depuis toujours, la femme doit reconquérir ses droits. Bien des facteurs menacent encore aujourd’hui sa liberté d’être. Une économie centrée sur la performance, des méthodes de gestion non adaptées aux réalités humaines et toutes les formes de violence issues des nouvelles technologies mettent en péril non seulement les droits, mais aussi la santé des femmes d’aujourd’hui.

Instinct de bienveillance

Alors que l’intimidation n’est plus tolérée dans notre société, l’instinct de bienveillance féminine est surexploité. Le poids des compressions budgétaires repose en grande partie sur le dos des femmes. En effet, dans divers milieux, elles se retrouvent en très mauvaise posture, coincées entre la charge de leurs responsabilités sociales et familiales, leurs valeurs humaines et leurs besoins fondamentaux. C’est inacceptable.

Certes, à bien des endroits stratégiques, le bateau semble prêt à couler. Mais même si nous les femmes ramons jusqu’à l’épuisement, rien ne changera en l’absence d’une bonne volonté de restructuration. D’ici là, ne perdons pas de vue le risque bien réel de se noyer dans cette vague chaotique qui déferle à l’heure actuelle.

Bienveillance envers soi-même

Malgré tout, Pause-Vie entame l’ère 2020 avec une note positive. Toutes les femmes que j’ai rencontrées dans le cadre de cette édition ont évoqué le terme « bienveillance envers soi-même ». Un beau signe d’espoir se lève dans cette parole toute féminine. Ainsi, créons ensemble un espace à cette expression. Activons également cette grande force de réflexion et de transformation qu’est la nôtre. Nous serons alors en mesure de demeurer unies tout en respectant nos limites.

La bienveillance envers soi, c’est le premier pas pour revendiquer notre droit à une vie plus saine et équilibrée. Lisez bien les pages qui suivent, et déposez votre coeur dans ces forces féminines qui nous habitent toutes. Chaque texte contient une perle, un trésor que nous devons cueillir pour nous-mêmes.

Bonne lecture et bonne réflexion !

Anne Pichette

Rédactrice et éditrice revue Pause-Vie

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *