Être femme dans un métier non traditionnel- Mars 2020 - Pause-Vie

Être femme dans un métier non traditionnel

anne Entrepreneuriat, Histoire de femme Laisser un commentaire

Par isabelle Ruest

Enfant, je jouais dans le carré de sable avec les Tonkas de mes frères et ma poupée Bout-Chou. Je mettais mes bottes de pluie pour marcher dans la boue et je portais mes robes préférées. J’aimais me coiffer comme une princesse pour aller à l’école. Et je défendais aussi la nature.

Durant mon adolescence, je me questionnais beaucoup sur mon avenir. J’ai voulu être policière, mannequin, enseignante d’art plastique, designer de mode. Mais principalement, j’aurais désiré prendre la relève de l’entreprise de mon père : Plancher de bois franc Damien Ruest. Malheureusement, son commerce n’a pas survécu.

Un parcours créatif

Durant mes études en design de mode au Campus Notre-Dame-de-Foy, j’aidais aussi mon frère dans la mécanique, mon père dans ses travaux et mon ancien conjoint dans ses rénovations.

Après une année comme designer de vêtement d’allaitement et de maternité, j’ai décidé d’étudier en dessin industriel. Pendant 10 ans, j’ai adoré dessiner des plans de fabrication dans différents produits, des plans pour des techniciens en architecture et des plans d’ingénierie.

Valeurs environnementales

Certains contrats m’ont questionnée face aux changements climatiques et aux impacts environnementaux. Cela m’a conduite à étudier en bâtiment durable et éco collectivité. Dans ce domaine, mes tâches sont diversifiées. Certains jours, je me rends sur le terrain pour prendre des relevés autour de la maison, dans le grenier, dans le vide sanitaire, etc. D’autres journées, je suis à l’ordinateur à faire des calculs d’efficacité énergétique et à gérer mon entreprise

Travailler dans un domaine traditionnellement réservé aux hommes n’est pas facile. Les défis et les enjeux sont grands. Il faut savoir demeurer calme, prendre sa place et ne pas être trop susceptible.

Prendre sa place

Mais encore aujourd’hui, il est difficile d’occuper sa place. Parfois, un homme rit au téléphone lorsqu’il apprend que c’est moi, une femme, qui va prendre ses relevés et faire un test d’étanchéité à l’air dans sa maison. Avec patience et humour, je lui explique que j’ai les compétences nécessaires pour effectuer mon travail. Souvent, il s’excuse et démontre par la suite une fierté de me voir travailler. Mais malheureusement, il arrive parfois qu’il n’y ait aucune coopération. Dans ce cas, je transfère le client à un collègue.

Performer avec crédibilité ce n’est pas toujours facile, mais personne ne m’arrêtera dans la poursuite de mes passions et de mes rêves.

Pour en savoir plus sur mon entreprise :

Isabelle Ruest
Consultante en rénovation et construction durable
https://ecosolisa.com/ 581-246-5720

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *