La voie du karaté

anne Mode de vie, Sport 2 Comments

Le karaté et les liens humains

Le sport est un incontournable aujourd’hui. Tant par son importance au niveau du corps, mais aussi par les liens humains qu’il permet de créer. Pause-Vie a rencontré René Lanteigne de l’école de karaté Kyokushin de St-Anaclet. Son parcours et celui de son école démontrent bien comment se développent des liens à travers une passion et une voie commune.

Une longue expérience

À l’âge de huit ans, René Lanteigne s’initie au karaté. Il rejoint ensuite l’école de Shihan Sylvain Lessard avec lequel il développera des liens très forts. Ce dernier lui confiera, dès l’âge de quatorze ans, l’enseignement de son école de St-Anaclet. Bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis. Plusieurs des anciens élèves de Shihan Sylvain occupent les rangs de l’école, des élèves de Sensei René sont aujourd’hui ceintures noires et instructeurs, et de nombreux nouveaux adeptes s’inscrivent chaque année.

Des valeurs profondes

Les valeurs fondamentales qui régnaient à l’époque de Shihan Sylvain se retrouvent également à l’école de St-Anaclet. Des liens communautaires forts, le respect, la force du mental et la persévérance sont façonnés par des entraînements rigoureux.

Perfectionnement de l'art

À tout cela s’ajoute le développement au niveau international. Des alliances solides se sont instaurées avec l’association Kyokushin All Japan. Des valeurs communes de perfectionnement de l’art selon la tradition de Masutatsu Oyama, fondateur du Kyokushin, sont partagées avec de grands maîtres au Japon, Shihan Shichinohe et Shihan Tabata. Tous deux sont d’anciens élèves de Sosei Oyama. Ils se sont rendus dans notre région pour partager leur enseignement sur l’invitation de Sensei René Lanteigne.

Shihan Tabata et Sensei René Lanteigne 

Séminaire

Le dernier séminaire avait lieu en mai dernier avec Shihan Tabata, 8e dan. Cet événement d’envergure pour la région de Rimouski a permis aux élèves d’entrer plus profondément dans la compréhension de la voie du karaté. Shihan Tabata répétait fréquemment le même message : « un enseigne à mille et mille enseignent à un ».

Le respect et la force

La vérité contenue dans la voie du karaté se transmet et se saisit à force d’expériences, à force de perfectionnement de l’art et à force de liens qui se créent autour d’un enseignant et de ses élèves. Le respect de chacun envers les autres et la force du groupe permettent de repousser plus loin le seuil de persévérance.

Japon 2020

Pour faire suite à la proposition de Shihan Tabata et Shihan Fouad El Harrif (école de karaté Kyokushin St-Luc), Sensei René Lanteigne se rendra au Japon en mai 2020 afin de passer du rang de Sensei au rang de Shihan, 5e dan. Pour ce faire, il doit maîtriser parfaitement tous les katas et techniques d’enchaînement, passer à travers tous les tests physiques et terminer le tout par 50 combats. Sept élèves de son école passeront eux aussi un grade de ceinture et d’autres seront là pour les soutenir.

La volonté 

Nous leur souhaitons de revenir riches de leur expérience qui leur aura permis certainement de repousser leurs limites au-delà de la volonté !

Pour s'inscrire 

Pour inscription : Sensei René Lanteigne 418-732-9710.

Partager cet article

Commentaires 2

    1. Post
      Author

Répondre à anne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *